Moon-230HAD

Publié le 3 décembre 2015 à 20 h 32 min | par Richard

Test Simaudio Moon 230 HAD ampli casque.

Essai et test d’un appareil qui m’intrigue depuis quelque temps, le fameux Moon 230HAD. La société canadienne étant réputée pour la qualité de son ampli casque 430 HAD, il me paraît indispensable de tester le petit frère. L’appareil reprend beaucoup de son prestigieux aîné dont les fameux amplis à « Transductance » et il me semblait donc pertinent de sortir le casque Audeze LCD2 ainsi que ce bon vieux AKG K701 de son antre.

La société canadienne continue de nous apporter une fois de plus une excellente qualité de fabrication. Rien à dire en terme cosmétique, il s’agit d’un appareil au design classique bien fait et sans fioriture tape à l’œil. Les fonctions tombent sous le sens et sont parfaitement indiquées. On sent la maîtrise et la pratique de longues années d’expérience dans le domaine qui nous passionne.

Walking in the Moon Neo 230HAD.

Moon-230HAD-facade-DSD

Le Moon 230HAD est un ampli casque doté d’une section DAC 32 bits dernier cri et de plus compatible avec le très rare DSD 256. Personnellement, l’argument est certes valable mais le DSD est probablement destiné à rester dans la confidence des studios d’enregistrements par son élitisme trop contraignant.

Généreusement doté, le Moon 230HAD propose 4 entrées numériques :

  • 2 entrées SPDIF coaxiales 24 bits 192Khz.
  • Une entrée SPDIF Toslink 24 bits 96Khz.
  • Une entrée USB 32 bits 384Khz et surtout DSD256.

Un véritable préamplificateur haut de gamme.

Moon-230HAD-connectique-USB-cinch-RCA-fixe-variable

Il ne faut pas oublier la fonction principale du Moon 230HAD. Nous sommes en présence d’un amplificateur casque superbement bien conçu et donc d’un préamplificateur potentiel de talent.

Il est équipé d’une sortie analogique fixe pour l’utiliser en tant que DAC et d’une sortie variable faisant office de pré-ampli analogique et numérique à part entière. Ce joli boîtier bien ajusté comporte :

  • Une entrée analogique MP en façade en jack 3.5 mm pour smartphone ou Media Player.
  • Une entrée analogique traditionnelle stéréo sur Cinch RCA en face arrière.
  • Une sortie fixe et une sortie variable en Cinch RCA.

Dark Side of the Moon Neo 230HAD

Moon-230HAD

C’est beau, c’est propre, c’est Moon !

La qualité de fabrication de la société Simaudio canadienne n’est plus à démontrer. C’est un véritable bonheur à chaque ouverture de capot dès que l’on a entre les mains un appareil Moon série Neo. Que dire de plus…

Les condensateurs sur le signal sont des Vima à film MKP. Le potentiomètre est un ALPS japonais motorisé. Le circuit est superbement conçu dans les règles de l’art, le transformateur moulé, est probablement de chez Talema. Les composants CMS sont de choix et l’assemblage est loin des chinoiseries dont l’intégration est parfois hasardeuse.

Point de ceci chez Simaudio. L’appareil fort bien construit est fait pour être réparé en toutes circonstances avec un accès facilité et bien réfléchi sur 3 cartes séparées… Si seulement tous les constructeurs pouvaient en dire autant…

Vu la fiabilité de la marque, vous ne risquez pas d’entendre souvent d’ailleurs le mot réparation justement… La télécommande s’avère plutôt précise, ce qui est pertinent pour une écoute au casque. Malgré tout, un réajustement à la main pourrait s’avérer nécessaire parfois.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les amplis à « Transductance » qui ne sont pas étranger à la musicalité de l’appareil.

In the DAC side of the Moon.

Moon-230HAD-DAC-32-bits-es9018K2M

La partie conversion appelle peu à la critique. Là aussi, du beau travail avec le « layout » de ESS respecté à la lettre en schéma différentiel. On sort même le grand jeu pour la partie USB avec processeurs Atmel et Xilinx en lieu et place du désormais classique Xmos ou CMedia. Les amplis opérationnels en étage de sortie sont donc en configuration courant tension avec les classiques Ne5532D triés de chez Texas Instrument et non de provenance japonaise JRC.

Le chips de conversion est le nouveau Es9018K2M stéréo, une version légèrement inférieure du Es9018 8 canaux et alimenté en 3.3 volts pour des intégrations portables. Pour bien connaître les deux versions dans divers schémas, je peux vous assurer que ce Es9018k2M est très proche de son talentueux grand frère. Nous avions d’ailleurs testé le fameux DAC SMSL M8 comportant ce nouveau chips de conversion 32 Bits.

Le mode d’emploi est ô miracle en papier et non sur CD ROM qui est selon moi une vilaine habitude. Le papier a encore sa place et bien plus rapide en consultation que son équivalent numérique.

mode-demploi-moon-230HAD

Le site internet de Simaudio entièrement en français est à l’image de la marque. C’est précis, sans fioriture et particulièrement agréable. Voici le lien des drivers ASIO pour le Moon 230HA ainsi que pour tous les DAC de Simaudio. http://www.simaudio.com/fr/telechargement.html

Test et essai du Moon 230HAD

Fly me to the Moon.

Moon-230HAD-connectique-2

Le Moon 230HAD étant un véritable couteau suisse (canadien) nous avons procédé à plusieurs types de tests.

Nous l’avons utilisé dans sa fonction première avec nos casques de référence :

  • Audeze LCD2.
  • AKG K701.
  • Grado SR80.

cambridge-cxn-jeff-rowland-audiomat-devialet

Nous l’avons utilisé avec et sans son DAC avec le matériel et dans les comparaisons suivantes :

  • Les Streamer QT RS3, Cambridge CXN, Moon 180D.
  • DAC SMSL M8 avec alimentation séparée P1.
  • DAC Audiomat Maestro.

Nous l’avons utilisé en préamplificateur pur sur une chaîne Hifi avec :

  • Un bloc de puissance Creek A42.
  • Un intégré Cambridge 851 A mis en bloc de puissance via la fonction Bypass.

cambridge-851A-class-XD

En écoute casque avec DAC Es9018 K2M sur USB et SPDIF coaxiale.

akg k701 miroir

Que ce soit en SPDIF ou USB qui s’avère d’ailleurs performante, le Moon 230HAD est un bon élève. Pas le plus délié ou fluide, mais d’une extrême précision et focalisation avec une dynamique vigoureuse et un grave millimétrique.

Attention au rodage, je conseille même de laisser l’appareil en chauffe en permanence pour les mélomanes pointilleux. Au bout de 4 heures, le Moon 230HAD se transforme littéralement dans le médium aigu et gagne en douceur et articulation.

Le travail se ressent à l’écoute et l’on devine l’excellente partie de pré-amplification casque interne. Le DAC prodigue un son efficace même si on est encore loin des meilleurs DAC de la marque comme le redoutable convertisseur NEO 380D.

Par rapport à un modèle externe de qualité, la scène sonore est un peu plus frontale et moins espacée. On reconnaît bien la signature des puces Es9018 SABRE amenant foule d’infos et de détails.

Je dirais que cette partie DAC est équivalente à celle du Streamer Cambridge CXN mais avec une orientation différente.

Le Cambridge CXN est un joyeux drille vivant et charpenté. Le DAC du Moon 230 est plus frontal, dégraissé et compact avec une foule de détails sur un plan principal, moins en profondeur.

Dans ce type de fonctionnement, le 230HAD suffira amplement pour un casque moyen de gamme comme notre AKG 701 ou un Grado de prix équivalent.

Attention au choix des câbles qui devront montrer ouverture et assise. Les câbles à la signature éthérée ou faussement informative avec remontée de l’aigu sont à éviter.

Pour notre casque de marque Audeze, par contre un DAC externe semble un choix judicieux vu la transparence du modèle LCD2. On atteint là les limites de l’exercice.

Dans ce cas précis, il sera donc préférable d’adjoindre un DAC en rapport de l’excellente partie analogique du Moon 230.

Ecoute avec DAC externe

le trop petit afficheur afficheur-SMSL-M8

Accompagnés de plusieurs DAC 24 et 32 bits, nous avons pu faire la part des choses sur cet amplificateur pour casque.

La partie analogique démontre des qualités rares avec une belle transparence et une gestion de la scène sonore de premier plan. Le grave est délié si l’on adjoint un convertisseur séparé haut de gamme.

Avec notre SMSL M8 ou notre Audiomat Maestro, on atteint des sommets de lisibilité en rapport du prix de l’appareil.

La partie médium aigu n’est pas en reste avec de belles subtilités dans le haut permettant d’attaquer de plein pied la grande musique orchestrale complexe et de chambre sans frustration.

La partie analogique de ce petit amplificateur pour casque s’avère la surprise du jour. Délié, timbré au cordeau, avec un excellent équilibre entre matière et informations bien ordonnées, servi par une scène sonore crédible sur un casque ouvert comme le LCD 2.

Ecoute en tant que pré-ampli analogique.

cambridge-851A-afficheur

Vu les excellents résultats en analogique au casque, nous avons donc par curiosité poursuivis nos tests. Nous avons utiliser le Moon 230 HAD en préamplificateur sur un intégré Cambridge 851A mis en mode By-Pass et un bon vieux Creek A42.

Cette petite expérience démontre bien les qualités premières que nous avions ressenties en analogique. En gardant les DAC externes comme le SMSL et l’Audiomat on découvre un étage de pré-amplification performant et qui n’a pas à rougir de modèles concurrents.

On retrouve la finesse sonore de départ et ce petit Moon se permet même de faire aussi bien voire mieux que la partie pré-amplification du Cambridge 851A. Le résultat est même particulièrement pertinent.

Si vous cherchez un pré-ampli casque abordable doublé d’une partie pré-amplificatrice de qualité, ne cherchez plus. On a trouvé !

Seul défaut, il n’y a qu’une seule entrée analogique. Si l’on réécoute avec le DAC interne, on retrouve les qualités et défauts déjà ressentis au casque. Le convertisseur interne regorge d’informations avec un grave ferme et dynamique mais on aimerait un petit peu plus d’ouverture.

Au prix de l’ensemble on ne peut pas tout avoir non plus.

Moon-230HAD

Conclusions

Simaudio confirme son savoir faire acquis depuis tant d’années. Spécialiste des petits signaux et réputé pour être un des meilleurs fabricants d’amplificateurs intégrés, le Moon 230HAD est un compagnon bien né. La partie DAC de qualité correcte contentera l’amateur d’écoute au casque désirant une solution intégrée simple et efficace. L’audiophile aguerri pourra lui bénéficier de l’excellente partie analogique et adjoindre un DAC de qualité supérieure pour atteindre des niveaux de lecture musicale d’un tout autre ordre.

La technologie d’amplification à Transductance démontre son bienfait. On peut donc très bien utiliser le Moon Neo 230HAD en partie pré-amplification stéréo avec un bloc de puissance et écouter la nuit au casque et obtenir dans les deux cas un son de haute qualité.

De plus le Moon 230HAD est garantie 5 ans et certains appareils ont une extension de garantie de 10 ans via le site de l’importateur PPL Audio. Un ampli casque performant dans l’air du temps avec de belles qualités audio, notamment en fonctionnement analogique.

Test Simaudio Moon 230 HAD ampli casque. Richard

Moon 230HAD 1290 Euros en moyenne

Qualité de fabrication perçue
Définition
Dynamique
Cohérence/ beauté des timbres
Précision
Facilité d'utilisation

Conclusion: Un bon amplificateur casque avec un DAC de qualité correct qui se transforme en bête de course avec un convertisseur externe. De plus, Simaudio nous gratifie d'un excellent étage de pré-amplification stéréo grâce à sa sortie variable.

3.6


Pour :

  • La qualité de fabrication Simaudio.
  • L’entrée Mp3 au format 3.5mm en façade.
  • La télécommande simple et efficace.
  • Le son analogique au casque avec un DAC externe.
  • Le son fin et délié en utilisation préamplificateur analogique.
  • La lecture DSD 256 et 24 bits 192 Khz.

Contre :

  • Demande une très longue période de rodage (300/500 heures).
  • Une seule entrée analogique en face arrière.


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour en haut ↑