teac-ud-h01

Publié le 27 novembre 2013 à 16 h 13 min | par Richard

Teac UD H01, boîte à musique.

Le DAC USB TEAC UD H01 est donc le petit frère du UD 501 testé dans nos colonnes il y a peu. Le TEAC UD 501 se pose comme une référence sur le marché, gratifié de plus d’une dizaine de prix internationaux. Il était intéressant donc de tester le benjamin de la gamme, qui reprend une partie du schéma de conversion du UD501 pour un prix bien plus abordable.

TEAC  frappe fort en proposant un DAC USB avec sorties symétriques et une double conversion 32 bits dans un boitier mini plutôt sexy, s’intégrant dans le reste de la gamme H-01, qui a pour but d’offrir le maximum qualitatif dans un encombrement minimum.

Le test du grand frère, le DAC Teac UD 501, cliquez ici : Le TEAC UD 501 se pose comme une référence.

Le TEAC UD H01 reprend en grande partie le reste du look typiquement TEAC que personnellement j’adore. Un côté pro épuré avec des fonctions simples et lisibles. Il y a même un petit côté Esoteric, la marque sœur très haut de gamme du groupe TEAC. Même si l’appareil pour une question de coût de fabrication est principalement doté de plastique, la façade et le fond de l’appareil sont en métal d’épaisseur tout à fait correcte.

Dommage qu’aucun support ne permet de le mettre à la verticale, pour gagner de la place près d’un ordinateur. Ce convertisseur dispose donc de 3 entrées numériques. La traditionnelle SPDIF coaxial et une optique de type Toslink, et la fameuse USB de type 2.0.

Les sorties analogiques sont les traditionnelles CINCH stéréo mais chose bien plus rare dans cette zone de prix, ce DAC dispose de sorties XLR avec le petit plus de chez TEAC, Le schéma de contact est inscrit sur l’arrière de l’appareil indiquant le point chaud, le point froid et la masse.

Les indications de fréquence d’échantillonnage sont indiquées par des LED bleus de 44,1khz jusqu’à 192Khz. Il en va de même pour les entrées numériques que l’on enclenche par un bouton dénommé source sur le côté gauche de la façade. Simplissime et efficace.

On dispose d’une sortie casque sur le côté droit de la façade avec un bouton de volume un peu dur au toucher mais avec une longue course de réglage.

Double PCM 1795, transfo torique, chips USB Tenor 8802, du beau monde à tous les étages.

Teac comme à son habitude soigne la conception de ses DAC, reprenant en partie quelques éléments du UD501. Un joli transfo torique, deux convertisseurs 32 bits PCM1795 empruntés au grand frère UD 501.

UD-H01-Toroidal-core-PS

Le circuit est principalement en CMS avec des condensateurs de chez Suncon en grande partie. Reprenant quelques recettes du UD501 on retrouve en sortie courant tension les Op amp Muse JRC 8920 avec entrées de type JFET puis les classiques NE5532 bipolaires en buffer d’origine Texas Instrument et non JRC comme souvent.

La partie gestion numérique plus simple que le UD501, se fait par un Tenor 8802L pour les entrées et un Crystal CS8422. On distingue aussi un chip d’origine NEC programmable. Un seul oscillateur est présent, deux sur le UD 501.

ud-h01_dac inside

Bien sûr quelques concessions sont faites par rapport au UD 501. La partie numérique a perdu les DSP de filtrage et le traitement des fichiers DXD et DSD. L’ alimentation a un transfo de moins et quelques régulations. Mais TEAC a pourvu judicieusement ce qu’il fallait là où il le fallait.

Bref un convertisseur bien conçu de fabrication honnête avec des chips de conversion montés en parallèle, plutôt haut de gamme que l’on n’a pas l’habitude de voir à ce prix.

Les drivers pour la partie USB :

Autant le dire tout de suite si l’installation des drivers s’est passée sans encombre, nous avons rencontré deux difficultés sur l’entrée USB du DAC Teac avec le logiciel Foobar. Le mode d’emploi ne mentionnant pas de driver ASIO, nous n’avons pas trouvé le moyen de faire fonctionner Foobar en « hard » avec la puce Tenor 8802L hormis avec le logiciel Asio 4 all.

wasapi driver teac ud h01

Le convertisseur a donc fonctionné majoritairement en WASAPI principalement et en DIRECTSOUND. Pour la partie WASAPI nous avons été obligés de mettre le cache de Foobar à 640ms pour obtenir un son sans coupure malgré un Windows 7 parfaitement à jour sur un ordinateur Asus sur processeur I7 avec 4Go de Ram.

Attention aux linuxiens qui doivent impérativement se renseigner sur les forums dédiés pour faire marcher correctement cet appareil. Des mises à jours et patch sous Linux existent en fouillant un peu.

Attention tout de même, sur les fichiers haute résolution au-dessus de 16bits 44.1khz, l’entrée USB s’est montré capricieuse. Hormis ce désagrément, cela a fini par fonctionner. Le logiciel de lecture fourni par Teac, le fameux HR TEAC player lui, a marché sans encombre en mode WASAPI dès la première lecture.

Cliquez sur les photos pour les agrandir :

Condition et test du DAC TEAC UD H01.

Le DAC TEAC UD H01 a été testé sur le système suivant :

Sources :

  • Ordinateur Asus portable X5MJ avec Foobar en mode wasapi et TEAC HR player.
  • Interface Audio GD 3.0 USB/SPDIF, Asus ESSENCE ST SPDIF. Audiophonics U-sabre.
  • Convertisseurs DAC : Matrix X Sabre. Atoll DAC 100Se.

Amplifications :

  • Atoll In 100Se. Atoll In 200. Nad C326Bee.

Enceintes :

  • Dynaudio Craft. Dynaudio 42 Se. Kef Q300. B&WCm9.

Casques :

  • Akg K701 avec et sans amplificateur Matrix M-stage.

Câblages :

  • Taralabs Prism 500. Kimber PBJ. Audiophonics DIY silver. Anticable série 2. QED. Van Den Hul Clearwater.

Le TEAC UD H01 a été écouté avec plus de 50 heures de chauffe après déballage. Nous avons pu le tester pendant plus d’une semaine sur un large panel de musique.

akg-k701

Il a été aussi écouté pendant tout un Dimanche au casque AKG K701 pour bien cerner ses qualités sur sa sortie dédiée mais aussi avec un amplificateur casque externe de marque Matrix M-stage.

The Phil Collins big band A night in paris WAV pcm 16 bits 44.1khz

a hot night in paris phil collins

Le petit DAC TEAC produit un son plutôt enjoué et vivant. Plutôt dégraissé dans sa présentation et son équilibre, il produit une écoute tendue sans être lassante.

L’intro sur « Pick up the piece » démontre une bonne capacité d’information dans la lignée des convertisseurs de même catégorie voir légèrement au-dessus de la moyenne.

Il y a de légères différences entre l’entrée USB et SPDIF coaxial avec une préférence sur nos trois systèmes d’écoutes pour cette dernière.

La batterie de Phil Collins tape agréablement sans lourdeur ou halo néfaste. Les cuivres rutilent sans insistance si ce DAC a quelque heures de chauffe au compteur.

Au final, une bonne prestation sonore avec une articulation correcte des instruments et donc un bon suivi général de la musique, sans effort.

Hugh Masekela album Hope Hop Wav 16 bits 44.1khz

Hugh masekela Hope

L’ambiance de ce fabuleux concert est correctement restituée avec une bonne montée sans trop de stress sur le superbe morceau « Stimela » ou Hugh Massekela nous conte l’histoire du train reliant deux pays africains que tout oppose. Un pur moment de bonheur intégral.

Le Teac s’en sort bien avec ce côté franc du collier plutôt sympathique sans détour, sans être cru pour autant ou répétitif.

Un bon étagement dynamique, un grave très tendu qui pourrait manquer d’épaisseur si l’on adjoint des enceintes un peu écourtées dans ce registre. Sur les Dynaudio ça se passe à merveille.

L’aigu est dans la bonne moyenne des convertisseurs de cette gamme sans effets néfastes particuliers.

Rachel Podger Js Bach, doubles et triples concertos baroques fichier Flac Qobuz 24bits 192Khz.

bach 24bits 192khz

Sur Rachel Podger le TEAC se débrouille bien dans la lignée des convertisseurs 32 bits dernières générations apportant un bon suivi des notes et des cordes sans trop de rigidité.

On n’atteint pas les sommets de lisibilité de notre Matrix X Sabre à plus de 1000 euros ou du superbe TEAC UD 501 mais cela reste dans la bonne moyenne.

L’ensemble est bien présenté sans trop de masque entre les instruments avec un suivi correct et un bon éclairage dans le haut médium aigu sans fausse sur-définition pour autant.

La partie grave donne la juste mesure à l’ensemble sans être d’une générosité débordante. Il faudra marier ce convertisseur avec des amplis plutôt dans la lignée des Atoll ou NAD 326 qui feront de bons compagnons avec le UD H01.

Ecoute au casque AKG K701 et Grado SR 80i.

akg-k701

Sur sa sortie casque le TEAC se défend honorablement. Evidemment, le passage sur le Matrix M-stage est profitable sur tous les critères de dynamique, d’ouverture…

Le UD H01 avec l’amplificateur casque Matrix ont démontré de très bonnes qualités, avec ce côté enjoué appréciable sur de la musique moderne.

Mais bon, mettre un ampli casque du même prix que le convertisseur voir plus, est je le conçois, totalement disproportionné.

Un petit essai de notre casque Grado Sr 80i sur la sortie casque du TEAC a montré une meilleure association que notre AKG K701 naviguant dans des sphères supérieures et demandant d’autres exigences.

Mais la sortie du TEAC conviendra sur la majeure partie des casques de qualité jusqu’à 150 euros en moyenne. On verra plutôt des casques comme les Phillips par exemple, voir Grado aussi.

Faire des essais sur les Sennheiser premiers prix pourraient s’avérer payant.

Conclusions

Au final, le DAC TEAC UD H01 est un convertisseur répondant aux critères actuels avec de bonnes prestations sonores dans la bonne moyenne. On regrettera les quelques désagréments liés à l’entrée USB sous win 7, contournables malgré tout si l’on configure son logiciel de lecture en conséquence. Les meilleurs résultats seront obtenus sur l’entrée SPDIF coaxial grimpant à 24bits 192khz.

Au prix où est proposé ce DAC aujourd’hui, un an après sa sortie, ce TEAC UD H01 est plutôt bien placé, profitant de convertisseurs 32 bits de chez Burr Brown et dotés d’une sortie casque.

Il trouvera sa place dans un système bien étudié avec un ampli bien adapté pour un prix abordable. Le NAD C326Bee par exemple est une très bonne idée. Il sera profitable sur un vieux lecteur de CD moyen de gamme manquant de résolution. Via son entrée optique, il est le client idéal pour dynamiser l’intelligibilité du son du téléviseur.

Un DAC moderne remplissant parfaitement ses premières fonctions avec un son dans la bonne moyenne des convertisseurs dernière génération.

Teac UD H01, boîte à musique. Richard

TEAC DAC UD H01 350 euros en moyenne

Qualité de fabrication perçue
Définition
Dynamique
Cohérence/ beauté des timbres
Précision
Facilité d'utilisation

Conclusion: Un DAC au look sympathique avec un son franc, à un prix abordable doté de sorties XLR.

3.5


Pour :

  • Les sorties XLR.
  • les convertisseurs PCM 1795 32 bits.
  • Un son franc, vivant, « straight ».
  • Le prix actuel.
  • L’emballage malin et facile à transporter.
  • Le look TEAC.

Contre :

  • Une entrée USB capricieuse sur les format HD.

Tags:


A propos de l'auteur



22 Responses to Teac UD H01, boîte à musique.

  1. rod says:

    Bonsoir,

    Si j’ai bien lu, ce petit dac n’upsample pas si ?

    Et tiendrait-il la comparaison avec le dacmagic plus de Cambridge, même avec leur écart de prix ?

    C’est juste que mon achat se précise.

    Sur ce, je vous vous souhaite d’excellentes fêtes et une heureuse année !

    • Richard says:

      Bonjour, à priori non, pas de upsampling par DSP paramétrable sur le TEAC. Le Cambridge et le TEAC sont à peu prés comparables en termes de chiffres et de connectique. Donc, vous pouvez en effet le rentrer dans vos critères de sélection avec le Cambridge. La partie USB du Cambridge, plus récente est compatible avec les drivers ASIO. Selon l’application logiciel, cela peut être bénéfique sur Windows.

      Bonne année !

  2. Rod says:

    Bonjour,
    Je tenais a vous remercier pour vos articles et conseils car j’ai fini par acheter ce petit DAC.
    J’en suis pleinement satisfait, hormis cette sortie USB capricieuse avec les fichiers HD (J’ai quand même eu des blue screen of death). J’ai finalement contourné le problème en me connectant via le Toslink. Ce qui m’amène à une petite question:

    Serait-il pertinent de placer une interface Xmos d’audiophonic pour raccorder le DAC en spdif, y’aurait-il un gain qualitatif tout en contournant le soucis de l’usb?

    Cordialement !

    • Rod says:

      Rq: je viens de voir que vous l’avez tester avec le Xmos192, sur l’article de ce dernier, mais sans donner votre avis. Association sans intérêt?

    • Richard says:

      Bonjour Rod. Oui les Xmos 192 apporte un gros plus sur de petits convertisseurs avec entrées USB anciennes générations capricieuses. Sur le TEAC, le choix me très semble judicieux d’autant que le UD H01 a une très bonne section de conversion double pcm 1795 rare à ce prix. Marier avec la XMOS 192 je pense que c’est tout bon.

  3. Kamix says:

    Bonjour,
    d’abord merci pour vos tests très pointus.
    Je cherche actuellement un Dac (idéalement pas plus de 500 Euros) pour améliorer le son de :
    – box orange (sp/dif)
    – macbook pro sous maverick.

    – mon système est stéréo uniquement (ampli Cambridge 651, enceintes colonne Davis « Vinci »)

    Il me faudrait donc plusieurs entrées. Quels sont les modèles que vous me conseilleriez ? Teac udh01, Micromega Mydac, Pro-ject Dac box ds, Atoll Dac100 Se, Audio-gd nfb… lequel se marierait le mieux avec mon système existant ?

    Ensuite, trouvez-vous judicieux d’ajouter à un tel Dac un receveur wifi, si oui comment ? Sinon vaut-il mieux se tourner directement vers un lecteur réseau ? (Mais c’est plus cher)
    J’envisage d’acquérir une platinepanasonic dmp Bd 500. Pourrait-elle faire office de receveur afin de lui streamer de la musique? Si oui je n’aurais alors pas besoin de cet ajout.

    Dernière question : pour brancher la box est-il mieux de brancher sa sortie spdif au dac, ou la sortie numérique de la tv ? (Panasonic Tx-P50ST60)

    Merci de vos conseils !
    Cordialement

    • Richard says:

      Bonjour Maxime. Le micromega Mydac et le Cambridge sont plutôt dans l’analyse rigoureuse, l’atoll et l’audio GD sont plus subjectivement expressifs, cela peut plaire aux Davis Vinci. C’est a vous de voir si vous préférer tel ou tel critère.

      Pour l’utilisation en USB du TEAC, renseignez vous sur les forums sur la stabilité de fonctionnement, nous n’avions pas de MAC OSX sous la main pour les essais. Je ne suis pas un fan du WIFI mais je reconnais le coté pratique.

      Oui le DMP 500 est un bon player pour les fichiers dématérialisés, je pencherais pour cette solution avec un disque dur externe en USB.

      Pour la box orange il y a des BUG en SPDIF en mode 5.1. Mais dans votre cas en stéréo PCM 2.0 cela marche à peu près correctement. Le signal le plus court est souvent le plus simple à mettre en oeuvre.

  4. Jean-Luc says:

    Bonjour,

    Je me suis concocté, avec un budget raisonnable une installation pour profiter pleinement de mes CD que j’écoute uniquement au casque. Le hasard fait que mon casque est un K701 et que j’ai acheté récemment le matrix m stage. Ce qui diffère de votre installation pour ce test, c’est ma source qui est un lecteur cd Marantz 5004. Pensez-vous que l’acquisition de ce DAC améliorerait mon écoute sur mon lecteur CD(qui est le premier prix de chez Marantz mais qui a de très bonnes critiques en rapport qualité/prix)?

    Cordialement,
    Jean-Luc

    • Richard says:

      Bonsoir. Le lecteur Marantz Cd 5004 est bon petit lecteur CD avec une écoute enjoué et vivante. Le TEAC UD H01 apportera plus d’informations et plus d’assise dans le grave sur votre AKG k701 avec le Matrix M. Dans votre budget, n’oubliez pas d’inclure un bon câble coaxial numérique et de soigner vos câbles de modulations. Bienvenu dans le club des fans du AKG k701. :)

  5. Jean-Luc says:

    Merci pour votre réponse rapide.
    Une centaine d’euros suffit au vu de mon installation pour un câble coaxial et une paire de RCA?

    • Richard says:

      Oui c’est un bon début. Pensez à prendre des câbles plus court par exemple 50 cm. Cela vous permettra d’avoir des câbles de la gamme supérieur pour le même budget. Les câble de modulation QED performance audio 2 sont facilement trouvables. En numérique un bon coaxial à 50 euros fera l’affaire chez Audioquest, QED. Si votre budget est extensible le Viard Audio premium est excellent. C’est plus cher mais ca vaut le coup.

  6. dominique says:

    Bonsoir
    je cherche un dac pour améliorer la qualité d ecoute entre mon sonos connect et mon ampli nad c326
    Pensez-vous que le teac udh01 fasse l affaire ?
    Merci

    • Richard says:

      Si vous pouvez faire l’effort financier le UD H01 est remplacé par le Teac UDH301. Sinon en excellent rapport qualité prix, le Asus Xonar essence STU est redoutable.

  7. RJA says:

    Bonjour,

    je viens d’acquérir ce petit DAC, associé à un NAD C375 BEE et une paire de Triangle Quartet.
    J’ai gagné énormément en ouverture et en détail, le grave ne traîne plus.

    Par contre, gros souci en USB : depuis mon mac (OSX yosemite), le pitch augmente d’un coup quelques secondes (style voix mickey). Je suis obligé de débrancher/rebrancher plusieurs fois mon câble USB afin que la lecture redevienne normale. Que faire?

    • Richard says:

      Bonjour,
      Il se peut que ce soit un problème lié à la fréquence d’échantillonnage d’Itunes. Avez vous essayé un autre logiciel de lecture ? Sinon il faudra attendre une mise à jour du driver pour Yosemite.

      Essayé de régler les fréquences d’échantillonnage sous Itunes. En général cela résout le problème.

  8. Laurent says:

    Bonjour,

    Petit retour d’expérience pour dire qu’en effet sous Windows j’ai rencontré bien des misères d’écrans bleus de la mort, de mauvais fonctionnements quels que soient les réglages sous Foobar. Sa finalité étant de le connecter à un Raspberry, j’ai patienté quelques mois. Et voilà, après essai ça ne fonctionne pas non plus sous Linux/Volumio. Toujours des problèmes de fichiers HD et pire, un son qui parait correct sur les fichiers standards, et quand on approche l’oreille des enceintes, un bruit de fond grésillant s’ajoute au message. Pour moi le verdict est clair : l’entrée USB est inutilisable, et il est même risqué de s’évertuer à essayer de s’en servir.

    A présent le Raspberry est doté d’une carte fille SPDIF et on n’en parle plus. Problème résolu pour 40 euros. On trouve aujourd’hui ce DAC en ligne à 200 euros, on peut donc le lui pardonner.

    Sinon en terme d’interface USB à base de XMOS à un tarif dérisoire pour la prestation, la Gustard U12. Ils ont pour moi tout compris de ce que doit être une interface USB moderne.
    Commandée 130$ au lancement (et oui, uniquement en direct avec l’Asie), j’en ai déjà deux chez moi. Pourquoi ce tarif ? Parce qu’ils avaient peur de ne pas en vendre ? :-) Devant le succès évident il faut à présent rajouter une poignée de dollars en plus. Une affaire en OR, qui fonctionne parfaitement sur tous systèmes.
    Je serais d’ailleurs curieux de savoir si le câble USB a encore une incidence avec ce type d’interface de compétition, je n’ai pas réalisé de comparatif.
    La Hi-fi se démocratise je vous dis !

    Merci Richard pour vos articles, vous incarnez la hi-fi rationnelle, agnostique et constructive sur les points non élucidés, et toujours sincèrement expérimentale. J’ai beaucoup appris de mes lectures sur CultureHD pour constituer mon équipement.

    Laurent

    • Richard says:

      Merci à vous d’apporter un autre éclairage sur ce DAC et de faire partager vos expériences bénéficiant à tous.

  9. HULO says:

    Bonjour,
    J’opterai bien pour un DAC, et notamment celui-ci, mais entre mon Imac et mon ampli il y a environ 10m de câble à faire courir. N’est-ce pas trop pour utiliser l’USB ? Risque de perte ? Câble facilement trouvable ? A quel prix ?
    Si vous avez des éléments de réponses. Merci.

    • Richard says:

      Bonjour, ce DAC n’est plus disponible du tout à ma connaissance. En USB il ne vaut mieux pas dépasser 5m. Le câble Supra USB est un excellent rapport qualité prix.

  10. sandro says:

    hello et merci pour ce test, ça aide !
    Je cherche depuis un moment un DAC pour mon Grado PS500, le tout sera à connecter à un ordinateur pour écouter du Lossless de tout type. Je me sens perdu… ce petit DAC semble un peu limite pour mon casque si je comprends bien? Un petit conseil pour un « jeune » audiophile curieux et avec des moyens limités?

    • Richard says:

      L’audiophonics Usabre serra en effet court sur le Grado. Privilégiez plutôt une grande marque chez Fostex HPa 4 ou autre. Un Grado PS 500 le mérite !

Les commentaires sont fermés

Retour en haut ↑