devialet d200

Publié le 6 janvier 2015 à 20 h 58 min | par Richard

Devialet D200, Hifi du futur ?

3 mois ! Voilà le temps que je me suis donné pour tester l’amplificateur le plus médiatisé ces derniers temps. Devialet intrigue, fascine, questionne à plus d’un titre. Sur la toile rarement une marque française a autant fait parler d’elle au point d’en arriver personnellement je l’avoue parfois à saturation.

Voici donc le test le plus complet possible sur le Devialet D200, un amplificateur de 5.65kg au design épuré, balayant nos certitudes techniques. Une antithèse hybride à moitié en classe D et en classe A, armée d’un streamer, d’une entrée phono et de 2×200 watts sous 6 ohms.

Alors, révolution ou évolution ?

Rencontre du troisième type !

devialet

Aborder un tel test m’a demandé une forme d’introspection particulière. Je l’avoue, les premières écoutes du Devialet D premier ne m’avait pas donné envie de tester un amplificateur de la marque. Puis sous la pression d’amis et une écoute plutôt encourageante d’un confrère sur Bordeaux, j’ai donc décidé de franchir le pas.

Le Devialet D200 intrigue à plus d’un titre. 5,65 KG , un carré de 38 cm de côté et comble du tout 4 cm d’épaisseur ! On est loin des rutilants « Solidstate » américains et leurs radiateurs bouillants en pure classe A aux afficheurs proéminents.

Ok d’accord, le Devialet D200 est un bel appareil, soigneusement conçu. On sent indubitablement le travail d’ingénierie de haute volée. Soit dit en passant, ce magnifique chrome est certes très beau mais il faudra penser à garder la lingette antistatique pas très loin…

afficheur devialet

L’afficheur indique tout ce qu’il y a à savoir sur l’état de fonctionnement particulièrement lisible. Seul bémol, si votre Devialet est sur le plan horizontal, le superbe afficheur est hors de portée visuelle.

La télécommande Devialet sobre et élégante.

devialet remote

Il faudra vous rabattre sur l’application Devialet de votre Iphone ou de votre tablette. Soit dit en passant, avoir une télécommande qui indiquerait l’entrée et le volume serait indéniablement d’un confort appréciable. On n’a pas toujours l’opportunité de saisir sa tablette ou son smartphone, monopolisés par les gamins ou votre conjointe qui vous appelle sortant du travail.

Du travail d’orfèvre.

Le Devialet D200 regorge d’astuces et de possibilités quasiment infinies. Informatisé jusqu’au bout des superbes connecteurs dorés, cet amplificateur est capable de répondre à toutes les exigences. Quasiment un rêve de gamin qui prend forme sous nos yeux.

devialet d200 arriére

La connectique entièrement configurable :

Le Devialet D200 possède toutes les entrées d’un amplificateur du 21è Siècle. L’accent est porté sur les entrées numériques :

  • Une AES/EBU en XLR
  • Deux SPDIF 75 Ohms.
  • Une optique Toslink et mini Toslink.
  • Une USB asynchrone.
  • Une entrée RJ45 sur réseau.

Vous devrez vous contenter d’une entrée analogique RCA et une phono commutable ou non en entrée ligne au cas où…

Comme on peut le voir sur les photos, le D200 a une entrée RJ45 pour capter tout flux audio venant d’un réseau informatique domestique. Nous y reviendrons. Cette entrée est des plus pertinentes…

devialet connectique rj 45

Le lecteur de cartes SD CARD n’est pas là pour lire vos photos de vacances prises au soleil. Il permettra de configurer le D200 comme bon vous semble via votre ordinateur sur le site internet de Devialet.

Les différentes SD card et configurations pour nos tests.

sd card devialet

devialet connectique aes ebu

Le configurateur Devialet, l’arme ultime !

Cliquez sur la photo pour l’afficher intégralement.

devialet config

Ok disons le tout de suite. C’est grisant de pouvoir paramétrer aux petits oignons son amplificateur de la sorte. Bon nombres d’amplis home cinéma haut de gamme commencent à peine à emboîter le pas.

Une fois sur la page internet de Devialet tout est d’une simplicité confondante. On peut renommer les entrées numériques et analogiques à sa guise, paramétrer l’entrée phono et les boutons de la superbe télécommande. Une fois la configuration pré-réglée, il suffit de la télécharger dans une SD card et de l’insérer dans le D200. Une fois allumé, l’amplificateur lit les informations et se paramètre automatiquement dans l’instant.

Vous avez dit magique ?

Une entrée phono paramétrable :

Imaginez donc un appareil léger, puissant, entièrement configurable dans n’importe quelle situation. Le D200 est armé d’une entrée phono numérique et paramétrable selon les caractéristiques de votre cellule MM ou MC. Il suffit de rentrer les chiffres correspondants à votre modèle pour une parfaite adéquation électrique. Certains audiophiles seront surpris par le côté conversion A/N. Personnellement, je vois plutôt ça comme un élément de confort. L’amateur de matériels plus analogiques passera sans doute son chemin.

Mais proposer une solution de numérisation de vos vinyles via un ordinateur entièrement paramétrable est je trouve une belle idée au final.

rega rp3 RB800

Le menu de configuration Phono Devialet. Une brillante initiative.

Cliquez sur la photo pour l’afficher intégralement.

phono devialet

 

Filtrage actif s’il vous plaît !

L’autre particularité de la technologie Devialet consiste à pouvoir chaîner plusieurs appareils dans le cadre d’une multi amplification active ou passive. Chaque amplificateur sera donc dévolu à un haut parleur envoyant le son dans la plage de fréquence optimale déterminée par vos soins. On rentre de plein pied dans le monde studio professionnel abaissant donc les pertes d’insertions et rotations de phase des enceintes classiques passives.

Cliquez sur la photo pour l’afficher intégralement.

devialet actif

Il faudra donc disposer d’enceintes dépourvues de filtrage passif. Cette possibilité est une réelle avancée permettant ainsi de s’affranchir des limites actuelles et de faire une meilleure fusion avec votre acoustique. En cela, Devialet marque un point et confirme la tendance des constructeurs actuellement.

Cliquez sur la photo pour l’afficher intégralement.

devialet actif config

SAM me va bien ?

La majeure partie des enceintes sur le marché ont leurs caractéristiques mécano-électriques propres. De par leur filtrage passif, la résistivité, la capacité et surtout l’inductance des bobines mobiles, les enceintes sont des éléments imparfaits qui s’accommodent d’amplificateurs plus ou moins électriquement compatibles.

Le facteur d’amortissement via la contre réaction ainsi que divers facteurs de retour de force électrique vers l’amplificateur modifie le comportement impulsionnel du haut parleur plus ou moins amorti notamment du grave jusqu’à 500Hz/800Hz.

 

Une petite vidéo de Devialet expliquant le procédé SAM.

Il est extrêmement rare d’avoir une adéquation parfaite pour ne pas dire inexistante d’un haut parleur avec un amplificateur qu’il soit à tube ou à transistor. Nous sommes en permanence dans un compromis plus ou moins acceptable.

Devialet propose donc de mesurer les paramètres électro-mécaniques de vos enceintes pour parfaire l’adéquation avec un D200 ou n’importe quel amplificateur de la gamme. Sachez qu’à priori les corrections se font essentiellement en-dessous de 300Hz et n’agissent pas dans le médium aigu.

http://en.wikipedia.org/wiki/Thiele/Small

Une fois ces indications insérées via la SD card dans un amplificateur Devialet, celui-ci sera électroniquement configuré pour apporter un meilleur comportement électro mécanique pour peu que vos enceintes soient compatibles avec le procédé SAM.

Il suffit pour cela de consulter la liste des enceintes passées par le laboratoire Devialet celle-ci évoluant chaque jours.

http://fr.devialet.com/technologie/devialet-sam/

Le site de Devialet reste malgré tout, plutôt flou sur le sujet et sur les procédures réalisées. Difficile donc de savoir sur quoi le SAM agit. D’autres sociétés respectables venant du monde professionnel proposent des solutions avec des principes technologiques différents.

On peut citer Lab Gruppen possédant un véritable arsenal de processeurs DSP et diverses technologies permettant par exemple la détection des impédances (ALS) et l’adaptation du facteur d’amortissement.

Powersoft bien connu des ingénieurs de scènes, propose aussi le fameux DPC (Differential Pressure Control) promettant aussi comme Devialet, une meilleure compatibilité du couple ampli+enceintes.

Devialet Air Streaming.

Le Devialet D200 comme tous les autres modèles, permet de lire avec ou sans fil via votre ordinateur, votre musique préférée. Pour cela, il suffira de télécharger l’application sur votre ordinateur tablette ou smartphone faisant aussi office de télécommande.

Après avoir essayé plusieurs configurations, il semblerait que les meilleurs résultats de confort d’utilisation soit obtenus avec une borne réseau du type Apple Port express ou compatible et d’un ordinateur, qu’il soit sous Mac OSX ou Windows 7. Il vaudra mieux passer par ce genre de bornes que par une Box internet peu fiable ou capricieuse. Le Devialet D200 n’est pas pour l’instant compatible DLNA ou UPNP.

Configurations d'écoutes :

Systèmes mis en oeuvre.

Vu le nombre de possibilités du Devialet D200, nous avons procédé à plusieurs écoutes, dans plusieurs auditoriums, ainsi que dans une pièce et configuration que nous connaissons bien avec plusieurs systèmes.

Cela nous a permis au fil du temps de comprendre pourquoi et comment les commentaires WEB sur Devialet peuvent être dithyrambiques ou négatifs.

Voici donc la pléiade de matériels qui ont servi à nos comparaisons.

dali-rubicon2-devialet

Sources dématérialisées :

Apple Airport express, PC portable sous Foobar, ordinateur HFX sous Jriver, MacBook Air sous Itunes, Linn Akurate DSM, Bluesound Vault, Audiomat Streamer Maestro Reference 3, PC optimisé sous Daphile, Moon Audio 180 Mind streamer, Asus ST sound card.

Sources CD et vinyles :

Van Medevort CT 460 transport, YBA Heritage CD100, Cambridge audio Azur Cd 651C, Rega CD planet et Saturn. Rega RP3 bras RB 900, RP3 bras RB300.

Enceintes :

Martin Logan Em ESL, Apertura : Armonia, Edena, Onira. Dali Rubicon 2, Dali Zenzor 3, Atohm Gt1 Devialet Edition.

actinote final

Câbles :

Fibre optique QED reference Quartz, AES EBU Actinote final, Câble hauts parleurs Actinote Final, Real Cable, Audioquest, Actinote Mezzo, SPDIF de type RG58, Câble RJ45 lambda, Câbles hauts parleurs DIY à base de fil de litz. Câbles Secteur Oyaide, Filtre secteur Bada, câbles secteur Olyflex et Lepen industries. Câble USB DIY, Supra USB.

devialet d200

Mélody Gardot CD 16 bits 44.1KHZ Album My One And Only Thrill.

Sur les Apertura Edena et Onira, le Devialet D200 montre de suite une présentation musicale assez différente de ce que l’on écoute dans un système Hifi traditionnel. La focalisation, la précision de la scène sonore est millimétrique.

Mélody Gardot enchante avec sa douce voix fragile en plein centre avec une myriade de détails. La présentation sonore plutôt atypique est plus introvertie que d’habitude ne sortant pas du cadre des enceintes. L’écoute démontre d’emblée une rigueur, une vision du son diamétralement différente de ce que l’on peut attendre d’un système Hifi.

Les violons sont là, démontrant le mixage quelque peu exagéré. De ce point de vue le Devialet est assez redoutable. La tension dans le grave avec le procédé SAM sur les Apertura démontre une articulation, un sentiment de recul de la distorsion presque palpable.

Dans le grave le Devialet excelle comme pas mal de ses camarades en classe D en y apportant un sens mélodique évident. Le médium aigu lui, détonne, rigoureux, presque militaire. Il faut quelques minutes pour s’adapter à cette présentation sonore plus intellectuelle et rigoureuse que charmeuse.

On est à l’opposé par exemple d’un Sugden A21 SE plus « épicé » et suave.

Michel Jonasz album Les fabuleux moments de Mister Swing (concert) 16 bits 44.1KHZ ( CD et dématérialisé)

L’incontournable album de la carrière prolifique de Michel Jonasz révèle pas mal de choses sur le fonctionnement du D200. Cet amplificateur avec DAC incorporé est sans pitié avec les sources que vous pouvez lui adjoindre.

C’est surtout valable avec les entrées traditionnelles SPDIF coaxiales, optique Toslink et AES-EBU. Je reviendrai plus tard sur le fonctionnement en réseau Rj45 qui lui, s’avère être la solution miracle.

Cet album enregistré dans les années 80 disposant de qualités musicales évidentes souffre du poids des âges numériques. En cela il est assez révélateur du fonctionnement d’un appareil.

Si vous privilégiez les entrées numériques de ce type, il est préférable d’investir dans des appareils hauts de gammes ou judicieusement construits avec un bon rapport qualité prix.

Le transport Van Medevort CT460 a transfiguré l’écoute amenant de la douceur et une construction sonore bien meilleure en terme de dynamique que notre serveur Bluesound Vault ou nos divers lecteurs CD utilisés en numérique.

On retrouve les mêmes qualités développées sur Melody Gardot. Le grave est d’une tension de fer avec une énergie peu commune. Sur les bibliothèques Atohm GT1, le registre bas médium grave surprend par sa taille et son éloquence toujours avec cette capacité de lecture assez stupéfiante, vif comme l’éclair.

On a quasiment pas l’impression d’écouter des hauts parleurs de 16 cm de diamètre mais plutôt des hauts parleurs légèrement supérieur avec une lisibilité accrue. De ce point de vu le D200 fait aussi bien que de gros amplis solid-state américain reconnus pour cela.

La partie médium aigu est plus resserrée avec un côté studio monitor sur un plan et une précision chirurgicale. On aimerait plus de romantisme peut-être mais le nombre d’infos perçues est assez phénoménal pour peu que le Devialet soit utilisé avec une source de qualité ou en réseau.

Le procédé SAM est réglable de 0 à 100 % via la télécommande et permet au fond de son canapé plus ou moins de tension dans le grave, jouant de facto sur l’équilibre général de l’ensemble. Un plus qui permettra d’adapter la couleur sonore à son acoustique et son matériel.

Brendan Perry album ARK 16 bits 44.1 khz version CD

Brendan Perry Ark

Voilà un terrain où le Devialet excelle. Sur de la musique électronique aux grosses nappes de synthétiseurs très années 80 et percussions africaines, l’appareil prend son envol, délivrant dans le grave toujours cette tension nerveuse s’adaptant parfaitement à ce type d’enregistrement.

La scène sonore fabriquée de toute pièce pendant le mixage aux panoramiques dignes d’un space-opéra fonctionne à merveille. le côté démonstratif de l’ensemble est parfaitement maîtrisé par le D200. Cette voltige de réverbérations de taille d’église et de synthétiseurs est parfaitement reproduit.

Ça ne bouge pas d’un millimètre, il n’y a aucun besoin de faire un effort intellectuel pour décrypter avec précision les diverses subtilités du mixage regorgeant de détails. La rigueur du Devialet sur ce point correspond très bien à ce type de morceau.

La voix éraillée du chanteur de Dead Can Dance projetée légèrement en avant montre le côté démonstratif de ce mixage toujours aussi spectaculaire à l’écoute.

John Patitucci album One More Angel CD et version dématérialisée 16 bits 44.1KHZ

pattitucci one more angel

Sur la superbe contrebasse de John Patitucci, véritable maître du jazz américain, on perçoit toujours la même tension, la même capacité de lecture dans une présentation toujours aussi détourée, dépourvu d’artifice enjôleur. La lecture se fait dans une certaine rigueur voulant décrypter chaque parcelle, chaque note.

Le piano en retrait distille ses accords plaqués en fond sans se noyer. On aurait peut être aimé un peu plus de feeling sur l’ensemble mais l’essentiel est là avec toujours cette articulation dans le bas médium qui est particulièrement efficace sur la guitare jazz.

La batterie parfaitement détourée distille ses cymbales en place, un peu brillantes. L’ensemble ne manque pas d’aplomb avec toujours cette image sonore sur un plan, en face de l’auditeur, extrêmement précise.

Georges Duke album Face the music version 16 bits 44.1KHZ

George Duke face the music

Le demi-dieu du clavier Wurlitzer et Rhodes nous livre ici un album testament de haute volée. A posséder absolument. Les basses volontairement caressantes et moelleuses passent bien avec le D200 s’évertuant à retranscrire chaque note de Christian Mc Bride autre géant du fusion jazz.

L’ensemble ne manque pas d’allure avec une dynamique foudroyante dans la zone des 50 à 400 Hz. Sur les Apertura Edena ça dépote !

Le clavier sur la gauche est bien lisible ne débordant pas de l’enceinte. On peut écouter à haut niveau sans frustration particulière. Le Devialet D200 ne fait pas dans la subtilité, il retranscrit fidèlement avec toujours cette rigueur, cette tension au cordeau.

Même constat avec l’album du maître After Hours et son single le plus connu « it’s on ». Si vous êtes un amateur de guitare basse, le Devialet est un sacré client.

J.S BACH Brandenburg concertos 1 à 6 ensemble à cordes Le Jardin Harmonieux (Il giardino harmonico) 16 bits 44.1KHZ

JS BACH concertos Branbourgois

Sur la perfection d’écriture de Bach, nous voilà propulsés au 18è siècle. Sur l’allegro, le Devialet D200 fait une présentation assidue de l’ensemble. La scène sonore est campée entre nos enceintes, les pupitres vissés au sol.

On délimite le cadre avec une grande facilité. Sur d’autres systèmes écoutés cette année, j’ai connu des prestations peut être plus charmeuses, plus lyriques. Le Devialet, lui se concentre sur la masse orchestrale détourant le lieu de la prestation avec cette capacité innée à déchiffrer le message.

Chaque inflexion de cordes, de mouvements de bras est retranscrit dans son intégralité. Cela étonne quelque peu au début mais on se laisse prendre au jeu finalement dans cette présentation plus intellectuelle que charmeuse avec une constance évidente.

La partie violoncelle est particulièrement lisible appuyée du reste des cordes plus intimistes mais de taille réaliste.

Ecoute sur vinyl, CD et dématérialisée

L’intérêt d’avoir un appareil faisant office d’amplificateur, de DAC et de préamplificateur RIAA entièrement paramétrable permet donc de jouer sur les trois médias encore existants sur le marché.

Voici donc une comparaison entre support CD, dématérialisé et bien-sûr nos chers 33 tours. Cela permet de bien cerner qui fait quoi et de comprendre si vraiment nos galettes noires sont réputées pour leur musicalité incomparable.

Utiliser une entrée numérique pour une platine vinyle peut elle vraiment apporter son lot de qualités ? Ou bien au contraire comme le véhicule le monde audiophile cela serait la pire hérésie qui soit, a tel point que l’on serait montrer du doigt et brûlé vif par l’inquisiteur lui-même.

Test passionnant à plusieurs égards et révélateurs de choses plus ou moins surprenantes.

Je vous vois déjà trépigner d’impatience…

Jacques Brel album Les Marquises, vinyle, CD, dématérialisé.

Grand classique audiophile, « les marquises » du grand Brel est au vinyle ce que la Joconde est au Louvre.

Résultat des courses, le vinyle Phonogram s’avère très supérieur à la version dématérialisée spécialement sur Jaurés et Jojo ne laissant aucune chance à son frère numérique. C’est plus large, plus grand, plus de corps, de matière, bref c’est sans appel. Le 33 T vient de mettre ko le pauvre 16 Bits.

La technologie numérique RIAA n’est donc pas si futile et casse un peu plus les dogmes audiophiles. Liée à la souplesse de réglage, on se retrouve avec une perspective plus réjouissante.

Brel et son jeu profond théâtrale démonstratif mêlé à la rigueur du Devialet, amène une sorte de juste milieu plutôt intéressant au final pour un résultat musical véritable.

Attention tout de même à bien choisir son paramétrage qui n’est pas forcément indiqué de facto. Mon complice d’écoute Eric, a volontairement modifié quelques paramètres caractéristiques de la cellule Grado sur le logiciel Devialet pour un résultat plus en adéquation musicalement.

Ne vous fiez donc pas trop aux chiffres caractéristiques. L’entrée du Devialet D200 montre bien sa transparence et ce que l’on aurait pu craindre avec un son froid et numérique passe aux oubliettes.

Mes préjugés audiophiles en prennent un coup. Je regarde cet étage phono numérique bien plus convaincu qu’au début.

Melody Gardot My one and only Thrill 16 bits dématérialisé, vinyl et CD !

On reprend les mêmes et on recommence. Là c’est exactement l’inverse qui se produit. La version dématérialisé écrase façon presse purée la version vinyle digne d’un mange disque. C’est étroit, détimbré et musicalement bien pauvre.

La version 16 bits redonne de la couleur et montre l’aspect mélancolique et gracile de la chanteuse américaine au timbre si fragile. Le vinyle acheté il y a peu en 180 gr démontre un pressage peu reluisant. Il faut donc se méfier des pressages récents comme je l’ai parfois évoqué.

Quoi qu’il en soit, cela confirme l’attrait de cette entrée phono du 21è siècle qui n’est pas tomber dans le piège. Si un vinyle est mauvais ou bon, le Devialet D200 vous le fera savoir. Comparer différents albums, pressages et leurs versions dématérialisées s’avère très instructif.

Cette entrée phono retranscrira ce que vous lui donnez sans apporter ou retrancher avec le moins de coloration possible.

Colette Magny album Chansons pour Titinne. Vinyle, dématérialisé.

colette magny

Sur le monument musical  » Strange fruit », Colette Magny donne juste le frisson sur la version vinyle. Le pincement nasale de la chanteuse blues passe comme une lettre à la poste. Cette voix puissante, majestueuse, passe dans ses moindres tonalités laissant le Devialet exprimer sa réserve de puissance intarissable. Je ne parle même pas du monumental piano toujours aussi enivrant.

La version dématérialisée s’avère de bonne facture mais ne peut lutter avec le pressage 33T de très haute volée. Le piano se simplifie par instant, plus numérique dans l’ensemble. La version 16 bits a légèrement plus de contour dans les parties basses mais c’est bien là son seul attrait.

Victoire du vinyle par Ko !

Conclusions

Le D200 bluffe par son poids plume et la finesse de ses 5 cm d’épaisseur. La première qualité de cet ampli est un grave bas médium de premier plan venant inquiéter les modèles du genre outre atlantique bien plus larges et encombrants. De ce point de vue, Devialet fait très fort.

Il faudra prendre du temps pour amadouer une telle machine et les nombreuses options qu’elle propose. Comme évoqué plus haut, la partie médium aigu s’avère plus délicate à manier et sera intransigeante sur ses entrées numériques traditionnelles SPDIF, XLR, coaxiales et optiques.

Il faudra une source sans le moindre jitter bien conçu dans les règles de l’art. N’allez pas pour autant rechercher des appareils coûteux et futiles. Un streamer de chez 3D Lab ou de chez Auralic sera un excellent compagnon de voyage musical.

Les meilleurs résultats ont été sur le streamer de chez Linn, le fameux Acurate DSM. Le D200 s’est transfiguré pour atteindre des sommets d’analyse musicale avec une rare acuité dans cette configuration.

L’entrée RJ45 est sans doute la connexion numérique la plus performante du D200. Elle permet pour un budget modique quasiment la même fidélité que l’ensemble D200+Linn Acurate. Si vous possédez un ordinateur portable sur batterie avec un logiciel de lecture performant bit perfect, le tour est joué.

La partie sans fil WIFI n’est pas dénuée de qualité avec un son plutôt mat et doux sans agressivité des plus agréables mais l’amateur audiophile préférera peut être les entrées R45 très performantes quelles que soit la longueur de câble.

Autre point crucial, il faudra des câbles hauts parleurs de bonne facture non capacitifs, judicieusement choisis si vous possédez des hauts parleurs de diamètres supérieurs à 17 cm. Le D200 est particulièrement pointilleux.

Le D200 préfigure sans aucun doute une partie de ce qui nous attend au 21è siècle. Un appareil se pliant à la volonté de son utilisateur dans une forme élégante loin des amplis en alu massif solidstate que nous connaissons depuis 30 ans.

La présentation sonore rigoureuse et dénuée de toute forme de coloration pourra peut être surprendre l’amateur et le passionné de musique. Il faut donc passer du temps et ne pas s’arrêter à une première impression pour apprivoiser l’écoute plutôt différente des superlatifs et poncifs bien connus.

Devialet D200, Hifi du futur ? Richard

Devialet D200 7000 Euros en moyenne.

Qualité de fabrication perçue
Définition
Dynamique
beauté des timbres
Précision
Facilité d'utilisation

Conclusion: Une technologie de pointe qui présage du futur de la Hifi et bien au delà. Un registre grave impressionnant de tonicité et une précision sonore au scalpel.

3.8


Pour :

  • Un grave tonique lisible et dynamique.
  • La souplesse de fonctionnement.
  • L’entrée phono paramétrable faisant office de numérisation.
  • L’entrée Rj45 particulièrement performante.
  • Le logiciel de configuration Devialet simple et efficace.
  • Une précision de la scène sonore millimétrique.
  • Un équilibre sonore sans artifice.

Contre :

  • Exigeant sur les entrées traditionnelles numériques.
  • Demande du temps pour être apprivoisé.
  • Jolie télécommande simple, peut être trop (voir le test).
  • Pas de compatibilité DXD ou DSD pour l’instant.
  • Demande des câbles hauts parleurs de qualité et de bonnes sections.


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour en haut ↑